Distances salutaires !

Si nous gardons nos distances
Pour des raisons sanitaires
Prenons aussi nos distances
Avec les choses de la terre.

Marchons donc avec prudence
Nous les enfants du Père
Car, gare aux conséquences
D’une vie sans barrières !

Pas une vie d’errance
Mais vivons pour lui plaire
Avec persévérance
Pour nous, c’est salutaire !

En lui gardons confiance
Pour nos vies, laissons-le faire
Surtout pas de distance
Entre nous et notre Père !

Alors plein d’assurance
Qu’importe le tonnerre
Car Christ par sa puissance
Sur la croix vainquit l’enfer.

Lecture : Jean 17 v 15 et 16 :

« Je ne te prie pas de les ôter du monde, mais de les préserver du mal »

Depuis plusieurs semaines, les autorités de plusieurs pays dont le nôtre ont instauré un confinement afin de garder nos distances les uns vis-à-vis des autres, surtout lorsque nous sommes contraints de nous déplacer pour nos courses, nous exposant ainsi à cette proximité. Cela concerne ce virus qui sévit actuellement dans le monde entier. Mais la Parole de Dieu nous conseille vivement de garder nos distances avec l’esprit de ce monde, qui pourrait nous détourner loin de la vérité et nous contaminer par le péché, l’erreur, ainsi que d’autres symptômes, nuisibles pour nos âmes.
C’est ce que Jésus demandait au Père dans la prière dite, sacerdotale : « Je ne te prie pas de les ôter du monde, mais de les préserver du mal » (Jean 17 v 15).
En quelque sorte il recommandait : « Gardez vos distances avec le monde ». Une distance sanitaire pour nos âmes ; une distance salutaire !
L’apôtre Paul écrivant aux Corinthiens appuyait cette pensée : « Je vous ai écrit dans ma lettre de ne pas avoir de relations avec des débauchées, non pas d’une manière absolue avec les débauchées de ce monde ou avec les cupides et les ravisseurs, ou avec les idolâtres ; autrement, il vous faudrait sortir du monde… » (1 Corinthiens 5 v 8/10).
À Timothée, il écrivait : « Le Seigneur connaît ceux qui lui appartiennent ; et : Quiconque prononce le nom du Seigneur, qu’il s’éloigne de l’iniquité » (2 Timothée 2 v 19). Et pour Timothée il lui recommandait : « Fuis les passions de la jeunesse, et recherche la justice, la foi, l’amour, la paix,…repousse les discussions folles et inutiles,… » (22/23). Lire aussi (3 v 5).
D’autres recommandations de la sorte sont données par cet apôtre : « Nous vous recommandons, frères, au nom du Seigneur Jésus-Christ, de vous éloigner de tout frère qui vit dans le désordre,… » (2 Thessaloniciens 3 v 6). Lire également le (v 14).
En lisant les lettres de Paul nous y découvrons beaucoup de recommandations, qui nous seront utiles dans ces temps difficiles, où la foi est mise à rude épreuve ! Mais en appliquant ces règles pour notre âme, nous resterons en bonne santé spirituelle !

0 commentaire

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message