L’Église dans ma maison !

Au cœur de ta maison
Le Seigneur est présent
Un lieu d’adoration
Oui ! Pour tous ses enfants !

Pas de lamentation
Mais loue-le en chantant
Fais monter tes chansons
Avec les instruments.

Et choisis l’instruction
De ton Père Tout-Puissant
Sa Parole par l’onction
Te dit d’être patient.

Car la libération
Elle viendra en son temps
Et pas d’agitation
Demeure toujours confiant.

Au cœur de nos maisons
Les parents, les enfants
Ensemble à l’unisson
Combattons en priant !

Le Dieu de compassion
N’est pas sourd, mais entend
Les cris de la nation,
De ses enfants souffrant.

Lecture : Romains 16 v 5 et Psaume 34 v 7 : Saluez aussi l’Église qui est dans sa maison.

Quand un malheureux crie, l’Éternel entend, et il le sauve de toutes ses détresses.

Qui aurait pu imaginer que nous soyons un jour privés de la maison de Dieu ? Nous avons en effet cette liberté et ce privilège de vivre notre foi, sans obstacle, et sans crainte d’être interpeller en tant que chrétiens. Ce privilège nous le mesurons aujourd’hui, alors que nous sommes contraints de rester dans nos demeures. Pendant cet éloignement, qui n’est que temporaire, prions pour tous ces chrétiens qui vivent dans des pays dont les autorités les persécutent et les obligent à vivre leur foi, toujours confinés, à l’abri des regards, au péril de leur vie ; et certains ne connaîtront que cette dimension dans l’exercice de leur piété. Pas d’église pour eux, pas de rassemblements autorisés ; mais des groupes réunis dans des maisons, des caves ou tout autre endroit !
Oui ! Cela nous fait réfléchir, nous interpelle, et nous permet de mieux les comprendre et de les entourer de nos prières et de nos supplications.
Nous sommes donc loin de nos assemblées, de nos cultes, de nos chorales, de nos musiciens, de nos pasteurs, de nos frères et sœurs. Mais nous avons la Bible, la prière que nous pouvons faire monter vers le trône de la grâce. Nos maisons se transforment en maison de Dieu, où toute la famille se rassemble pour bénir, louer le Seigneur et méditer sa Parole.
Apprenons à puiser personnellement dans les richesses divines, nous qui avons tellement l’habitude d’entendre des prédications, de nous habituer à nous asseoir et à recevoir de la part de l’église !
Faisons de nos maisons des foyers bouillants pour le Seigneur, que de chaque demeure chrétienne s’élèvent des chants de louange et d’adoration. Que nos prières résonnent et montent vers lui et que cette épreuve consolide la communion fraternelle, et fortifie chaque enfant de Dieu.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message