L’aube se lève !

L’aube se lève !
Et la grâce aussi
Pour elle pas de trêve
Venant de Jésus-Christ.

L’aube se lève !
Et son amour me suit
Toujours me relève
Quand m’oppressent mes nuits.

L’aube se lève !
Et mes chagrins ont fui !
Chassés par le glaive
Tout-puissant des Écrits.

L’aube se lève !
Et sa lumière luit
De sa force crève
Mes gros nuages gris.

L’aube se lève !
Et le jour reprend vie
Mon soleil s’élève
Il se nomme Jésus-Christ.

L’aube se lève !
Mon Dieu, un grand merci !
Ta Parole ma sève,
Chaque jour me nourrit.

L’aube se lève !
Son onction me remplit
Pour être l’élève
Que le Maître instruit.

L’aube se lève !
Se lève sur ma vie
L’aube se lève !
C’est Dieu qui me sourit !

Lecture : Psaume 46 v 5/6 :

Il est un fleuve dont les courants réjouissent la cité de Dieu, le sanctuaire des demeures du Très-Haut. Dieu est au milieu d’elle : Elle n’est point ébranlée ; Dieu la secourt dès l’aube du matin.

Dès l’aube du jour, Dieu entre en action, et toute la création et ses créatures seront régies par lui.
L’aube se lève ! Et tout commence et recommence avec notre Dieu aux commandes. C’est une grande grâce que de venir dès le matin près de lui et de lui confier la journée.
Le Psaume 90 v 14, déclare : « Rassasie-nous chaque matin de ta bonté, et nous serons toute notre vie dans la joie et l’allégresse ».
L’aube se lève ! Avec cette assurance que le Seigneur sera présent dans chaque moment de cette journée, et que sa lumière dissipera les ombres contrariantes, pour nous entraîner dans son sillon de vie de joie et de force.
L’aube se lève ! Et nous invite à nous lever aussi avec la même énergie, la même détermination ! Imposer le beau ! Imposer le vrai, la lumière, en mettant en déroute tout ce qui est de la nuit. C’est David qui le dit dans le Psaume 30 v 6  : « Le soir arrivent les pleurs, et le matin l’allégresse ».
L’aube se lève ! Elle triomphe avec élégance, rassurant nos cœurs, si souvent chancelants. Elle marque le départ d’un nouveau jour, qui doit nous apporter sa paix et la certitude, que nous sommes de ceux qui sont inscrits dans le plan de Dieu pour ces heures qu’il va nous donner.
L’aube se lève ! Et déjà la nature se manifeste. La rosée couvre le sol et arrose la verdure ; les oiseaux se mettent à chanter et nous invitent à les accompagner par notre louange et notre adoration !
L’aube se lève ! Nous enveloppe, nous entoure, comme pour nous dire : « Ne craignez rien ! Votre Père céleste est là dès l’aube ! Et il le sera tout au long du jour, et quand la nuit viendra, et que les ombres se dessineront ouvrant leurs portes obscures, il sera toujours là !
Et après la nuit un autre jour viendra ; « l’aube se lèvera » à nouveau accompagnée de la même grâce et du même amour !
Puis un jour viendra, où une aube nouvelle surgira ! Le Christ revenant dans sa gloire et amenant avec lui tous ses enfants rachetés par son sacrifice à la croix.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message